Palette de verts dans le sud du Rwanda

Après Kigali et le Lac Kivu, direction le sud du Rwanda pour partir à la découverte des forêts et des plantations de thé.

Nous prenons la route depuis Kibuye en direction de Gisakura au sud-ouest du Rwanda. Sur la carte, je vois que la route longe le lac, cela présage des vues magnifiques. Au fil du voyage, nous voyons la terre changer de couleur, d’ocre, elle devient rouge grenat puis de nouveau ocre presque orangé.

DoItInParallel-Afrique-Sud-1

Lorsque nous quittons les rives du lac, les collines deviennent moins marquées et commencent à laisser place à une végétation plus dense. La forêt approche ! Nous découvrons les plantations d’eucalyptus, certaines espèces ont les feuilles argentées.

Plus nous nous approchons de l’entrée de la forêt de Nyungwe, plus nous grimpons en l’altitude. De la brume s’accroche à la cime des arbres. La forêt est beaucoup plus dense, des lianes s’accrochent dans les arbres, nous voyons des centaines de verts différents. Et sur le bord de la route nous apercevons un chimpanzé !

DoItInParallel-Afrique-Sud-2

Nous arrivons au centre de visite, le Uwinka Visitor Center, prochain départ à 13h pour la randonnée de la canopée. Avant le début de la randonnée, nous avons le temps de déjeuner au snack et de faire le tour du petit musée. Celui ci est très bien fait et raconte l’histoire de la forêt : par exemple la forêt a résisté à la dernière ère glacière, c’est donc une forêt primaire !

DoItInParallel-Afrique-Sud-3La pause thé rwandais, au lait et très sucré

Après le départ de la randonnée et pendant la descente à travers la forêt, notre guide David, botaniste, nous raconte l’histoire des plantes et des arbres qui nous entourent. Nous rencontrerons des fleurs appelées « monkey cup » car les singes viennent manger le miel tombé dans la coupe de la fleur après que les abeilles aient butiné le pistil. Mais aussi des fleurs en forme d’ailes de papillons, des fleurs de bégonia comestible ou les arbres utilisés par les chimpanzés pour communiquer entre eux : ils frappent sur le tronc avec une branche et le bruit résonne très loin dans la forêt avec un son distinctif.
C’est cet arbre :

DoItInParallel-Afrique-Sud-7

Nous arrivons au clou de la randonnée : le pont suspendu au-dessus de le canopée ! 60m de long à 160 m au dessus de la cime des arbres, c’est magique ! La forêt s’étend à perte de vue sous nos pieds et nous la percevons comme un champ de brocolis ! Les arbres forment des petites boules toutes serrées les unes contre les autres dans des nuances de verts incroyable.

DoItInParallel-Afrique-Sud-4Le « petit » pont suspendu avant le plus long juste derrière
DoItInParallel-Afrique-Sud-5DoItInParallel-Afrique-Sud-6Des vues depuis le pont principal

Après la traversée, il est temps de remonter tranquillement vers le point de départ en profitant des éclaircies. Au total, nous marcherons pendant 2h, c’est une randonée très facile, accessible à tous et magnifique.

DoItInParallel-Afrique-Sud-0couv

De retour à l’auberge, il est encore tôt, nous décidons de profiter des derniers rayons de soleil pour faire une promenade dans les champs de thé. A peine sur la route, nous sommes entourés d’enfants, il est 16h30-17h et c’est la sortie de l’école ! Tous nous regardent, certains viennent nous saluer et les plus grands révisent leur anglais en discutant avec nous. C’est très marrant de les voir nous jauger et puis de décider de s’approcher ou non. Ils ont entre 7 et 19 ans et ont l’air surpris et amusés de nous voir au milieux des champs de thé.

DoItInParallel-Afrique-Sud-8DoItInParallel-Afrique-Sud-9

Notre promenade continue dans les champs, nous croisons quelques cueilleurs qui rentrent du travail et l’un d’eux Léopold nous explique comment il travaille : tous les jours, à partir de 6h du matin, il cueille les jeunes pousses des arbres à thé en veillant à ne récolter que certaines feuilles. Et il doit en cueillir 90kg par jour…

DoItInParallel-Afrique-Sud-10DoItInParallel-Afrique-Sud-11

La soirée se poursuit par le dîner à l’auberge, très copieux, puis par quelques jeux. Nous passons les deux nuits dans une auberge à Gisakura, la Gisakura Guest House. Propre et bien entretenue, elle constitue un bon point de départ pour découvrir cette région.

DoItInParallel-Afrique-Sud-12

Le deuxième jour, courant de matinée, nous prenons la direction de l’usine de thé de Gisakura pour une visite. Si vous souhaitez y aller, passez réserver la veille. Un contre-maître nous fait visiter l’usine tout en nous expliquant le processus de fabrication du thé. Les feuilles de thé sont triées, séchées, broyées, et de nouveau séchées.

DoItInParallel-Afrique-Sud-13DoItInParallel-Afrique-Sud-14DoItInParallel-Afrique-Sud-15DoItInParallel-Afrique-Sud-16

Ci-dessus, ce sont les différentes qualités de thé qui sont obtenues. Plus ou moins fin, plus ou moins « pur » et en haut à droite ce sont les fibres des feuilles qui sont extraites lors des différentes opérations.
Le troisième jour notre objectif est de rentrer tranquillement à Kigali en passant par Butare, rendez-vous dans le prochain article…

Adresses:

  • Gisakura Guest House (WCS), Gisakura, Bushekeri Sector, Nyamasheke District, West, Rwanda
  • Gisakura Tea Factory, Gisakura, Bushekeri Sector, Nyamasheke District, West, Rwanda
  • Uwinka Visitor Center, départ des randonnées pour la forêt de Nyungwe
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s